Temps de lecture : 2 minutes

Difficile pour les entrepreneurs indépendants ou les petites structures de posséder des connaissances approfondies en graphisme ou en communication. Les missions sont multiples et le temps est restreint pour construire des supports de communication efficaces.


Tout comme le choix des couleurs et des images, la typographie est bien souvent considérée comme la pierre angulaire d’une communication efficace. Il s’agit pourtant de ne pas faire de faux pas dans l’utilisation d’une police d’écriture, auquel cas, le contenu que vous voulez créer ne trouvera pas de lecteurs, faute de lisibilité.

Actuellement, 40% des logos misent tout sur la typographie car elle permet de véhiculer un message fort autour de votre marque. La tendance 2019 s'oriente surtout sur les typographies avec empattement car elles sont porteuses de sens et expriment le sérieux et le professionnalisme (nous y reviendront).

L’éprouvette vous confie quelques conseils pour choisir une typographie efficace

1. Choisir une police d’écriture en fonction d’un contexte précis

Et oui, la typographie utilisée peut varier d’un support à l’autre en fonction du contexte d’utilisation. Selon la cible que vous visez ou le type de communication que vous souhaitez entreprendre, le choix de votre police d’écriture sera différent. Par exemple, votre manière de vous adresser à une cible jeune ou plus âgée ne sera pas la même. La typographie adaptée à un public senior doit en priorité être très lisible, vous éviterez donc les polices calligraphiées ou très fines.

Qu’elles soient simples, cursives, épaisses ou manuscrites, il existe plus de 150 000 polices disponibles et chacune a sa propre signification :

Les polices avec empattement (Serif) sont constituées de petites extensions qui terminent les extrémités des caractères. Elles sont généralement utilisées par les médias, les acteurs du luxe ou les organisations gouvernementales pour leur esprit traditionnel, sérieux, vintage et « haut de gamme ».

Les polices sans empattement (Sans Serif) sont constituées de caractère à bâtons et généralement utilisées par les grandes entreprises ou le secteur de la tech pour leur aspect visible, moderne et sobre.

Les polices calligraphiées imitent l’écriture manuscrite et sont généralement utilisées par les start-up et les entreprises qui souhaitent toucher un public jeune ou d’adeptes du Do It Yourself. Ce sont des polices créatives et personnalisées qui sont souvent très originales ou qui ont un aspect « authentique ».

2. Rendez votre texte lisible

Que ce soit pour la rédaction d’un paragraphe, d’un titre ou d’un logo, votre texte doit avant tout pouvoir être lu sans difficultés. Votre cible ne prendra pas forcément le temps de déchiffrer les écritures si elles sont trop complexes, et vous passerez à côté de votre objectif n°1.

Pour des textes longs, les polices les plus faciles à lire sont généralement celles sans empattement car elles fatiguent moins les yeux. Réservez les écritures Serif ou manuscrites pour des titres ou de courtes phrases.

Pensez également à aérer vos textes, entre deux paragraphes ou entre un titre et un sous-titre par exemple. Dans un bloc de texte, pensez également à régler l’interligne pour qu’il ne soit pas trop serré.

3. Évitez de mélanger trop de typographies différentes

Tout comme un savant mélange de 18 couleurs sur un même support peut rapidement donner des migraines, un mélange de beaucoup de typographies est proscrit. Vous pouvez vous en tenir à 2, ou 3 polices d’écriture différentes maximum. Au-delà, le design risque d’être alourdi, voire illisible.

N’hésitez pas à contraster vos typographies. Si vous choisissez deux typographies sans empattement qui se ressemblent, ça n’aura visuellement pas d’intérêt. Essayez alors d’associer plusieurs styles pour rendre votre contenu un peu plus original.

Si l’abus de mots surlignés ou soulignés est à éviter, faites également attention à ne pas trop abuser des mots en gras pour attirer l’attention.  Par contre, n’hésitez pas à modifier la taille, l’épaisseur ou la couleur de vos textes pour accrocher le lecteur.

4. Évitez les polices par défaut

Pour vous démarquer, évitez d’utiliser les polices par défaut installées sur votre ordinateur ou sur vos logiciels de mise en page. Ces polices peuvent parfois être associées à des clichés et véhiculer une mauvaise image.

Pour un rendu plus professionnel et plus recherché, n’hésitez pas à installer de nouvelles polices sur votre ordinateur en allant simplement vous balader sur des sites de polices à télécharger comme dafont ou google fonts, etc.  Et si l’histoire des polices d’écriture emblématiques comme Comic Sans, Helvetica, Futura et bien d’autres vous intéresse, alors je vous conseille vivement d’écouter les podcasts de L’Océan des cent typos !

Vous êtes désormais prêt à utiliser les typographies comme un professionnel, et si vous avez encore quelques doutes, faites appel à L’éprouvette pour vos créations de contenu !

articles récents